Une start-up genevouse gagne le Prix Intersolar

par Etienne Richard

Cette reconnaissance très prestigieuse permettra à TVP Solar de se développer

Vittorio Palmieri, cofondateur de TVP Solar.

Vittorio Palmieri, cofondateur de TVP Solar.
Image: Pierre Abensur

 

La start-up genevoise spécialisée dans les panneaux thermiques TVP Solar a reçu à Munich le Prix Intersolar, le Graal dans le milieu de l’énergie solaire. Plus de 3500 entreprises avaient déposé une candidature.

Son panneau MT-Power a été considéré par le jury comme étant le produit le plus innovant de l’industrie solaire en 2012. Une sacrée performance pour une société qui a vu le jour il y a quatre ans. En mai 2008, ses fondateurs entendaient créer des panneaux performants et pas chers. Ils ont aujourd’hui trouvé le moyen d’en construire tout en assurant leurs arrières. Le groupe possède déjà onze brevets. Il entend croître en Inde, en Chine et au Brésil.

Ses ingénieurs se sont installés au Bourg-de-Four. Un bureau a ouvert ses portes à Singapour, une usine a été construite en Ita lie. TVP Solar est la première entreprise suisse à avoir installé un champ solaire thermique dans l’usine de refroidissement solaire de Masdar City, aux Emirats arabes unis.

L’entreprise compte 22 collaborateurs dont six dans la Vieille- Ville. Son cofondateur Vittorio Palmieri s’était déjà réjoui dans nos colonnes il y a deux semaines. «Nous concevons actuellement les panneaux solaires les plus performants au monde», avait-il dit.

Le prix munichois lui donne raison. La start-up l’a gagné car elle est capable de créer des panneaux, sous vide, donc sous pression, produisant de la chaleur, jusqu’à 200 degrés. La bonne nouvelle munichoise servira de tremplin à la jeune pousse, selon Jonathan Koifman, en charge de ventes pour TVP Solar. «Nous gagnons en visibilité et en reconnaissance; beaucoup plus de clients viennent déjà vers nous», dit-il.

L’entreprise n’a pas attendu pour s’agrandir. TVP Solar va s’installer à Satigny, dans un centre qui réunira tous ses ingénieurs. Trente personnes devraient y travailler d’ici à deux ou trois ans. Trente de plus dans un secteur en pleine expansion dans le monde comme à Genève, celui des entreprises locales actives dans les technologies propres, di tes «cleantech».

(TDG)

Source: 
La Tribune de Genève

by: Etienne Richard