Le Boom des Cleantechs en Suisse

From: Tribune de Genève

 

December 2014

Les succès d'Etrion réjouissent les autorités genevoises, qui entendent créer un pôle cleantech au bout du lac. Lancé en octobre 2013 par l'ex-conseiller d'Etat Pierre-Freançois Unger, l'incubateur des technologies vertes de Plan-Les-Ouates doit devenir une référence en la matière d'ici à 2020. «Cela devrait être le cas avant», estime Laurent Horvath, en charge de la coordination du projet auprès de l'Office Cantonal de Promotion des Industries (OPI). «Je suis étonné du dynamisme du secteur à Genève», se félicite-t-il.

Ça bouge en effet: plusieurs start-up ont émergé ces dernières années. Les plus récentes s'appellent Plair, spécialisée dans la mesure de la qualité de l'air, et Orbiwise, qui propose notamment des capteurs informant en temps réel la Voirie du niveau de remplissage des poubelles. Des sociétés ont fait évoluer leurs produits en fonction de critères écologiques, comme le métallurgiste Kugler Bimetal, qui mise désormais aussi sur l'éolien, le gestionnaire de déchets Helvetia Environnement et les recycleurs de Serbeco.

Le marché, notamment d'exportation, est en croissance. Le concepteur de panneaux TVP Solar est d'ailleurs sur le point de signer un gros contrat au Japon. Le conseiller d'Etat Pierre Maudet est actuellement en déplacement dans l'archipel à cette occasion.

Dans une enquête de Cleantech Alps auprès de 200 entreprises (sur 600 en tout en Suisse occidentale), 88% des sondés estiment que leurs affaires vont progresser d'ici à 2015 (56%) ou resteront au minimum stables (32%). «Un tel climat de confiance, ça m'impressionne», exprime Eric Plan, secrétaire général de Cleantech Alps.